La Conversation

Maria Clark, La Conversation, 2017-2018
La Conversation est un projet de dialogues et d’échanges entamé en avril 2017, qui prend deux orientations:
– Celle d’une discussion en tête-à-tête qui alimente une réflexion autour de la représentation du vivant et de la question du modèle dans les arts plastiques. Cette conversation philosophique et/ou artistique, enregistrée, s’inscrit dans le cadre d’une recherche et aboutira à un travail d’écriture.
– La seconde forme concerne les rencontres faites au fil des mois avec d’autres artistes, dans le but spécifique de proposer une présence personnelle et nue à leur univers de création.
Contact: mcmariaclark@gmail.com

Rencontres

  • Avec Alexis Loriot pour l’Académie virtuelle, une matinée de shooting dans un studio de Montreuil, le 4 avril 2017. L’Académie virtuelle est une méthode pédagogique en ligne qui permet de travailler en arts plastiques d’après des modèles vivants numérisés en 3D. Demande: Un panel de poses intéressantes, chevelure attachée, ni rachitique ou obèse.
  • Avec Philippe Ramos, cinéaste, pour Les grands Squelettes, 2 heures de tournage chez le cinéaste (île-de-France) en juin 2017. « Ce projet réunit les pensées de quatorze personnes, le temps d’une journée dans Paris. C’est une mosaïque de personnages livrés un instant à eux-mêmes, et s’adonnant à des formes d’introspection, de confessions, de questionnements (…) Dans les pensées de ces personnages, parfois, surgit l’image (comme un souvenir) de leurs compagnons, compagnes, maris, femmes… Pour certains d’entre eux, ils sont nus… D’où ma volonté de travailler avec des modèles. »
  • Avec Sarah Trouche, artiste-plasticienne/performer, pour la performance Vertical Feminist Strike, au « Silencio » (Paris) le 27 octobre 2017. « Je travaille actuellement sur un nouveau projet (…) Est ce que tu serais partante? » Et pour la performance Nostalgie des corps, chez Pascaline Rey (Paris) le 30 novembre 2017. « Je suis invitée à faire une expo dans une maison privée le 30 novembre. Tu es dispo le soir? »
  • Avec Pascaline Rey, artiste-plasticienne, sur le thème “je change de peau”, chez l’artiste (Paris), le 9 novembre 2017. « Dans le cadre du projet actuel que je développe sur le thème “je change de peau”, je recherche des personnes volontaires pour mouler la/les parties de leur corps qu’elles n’aiment pas. »
  • Avec Louise Clark, étudiante en philosophie à la Sorbonne, sur proposition d’une série de mots, rencontre au café « Le Train Bleu » de la Gare de Lyon (Paris), le 9 novembre 2017. 
Mot choisi: « insularité ». Dialogue.
Publicités

films

Le Modèle vivant déplié (2017)

durée: 45 min.

À partir de six entretiens de modèles de profession en activité, ce film compose le portrait d’un métier méconnu et le débarrasse de ses idées reçues. Sont évoqués ici les différentes pratiques de la pose en atelier, son histoire, son contexte, les questions d’espace, de nudité et de temps, ainsi que les spécificités de cette activité. Le ton de chacun est libre, profond, direct, quotidien et le film nous dévoile, de façon inédite, un style et un choix de vie, une façon de se penser, de penser son corps, de penser le monde. Le modèle vivant est bien vivant, et il s’inscrit dans l’art d’aujourd’hui.
Avec les tėmoignages de Rodion Pavlovski, Annie Ferret, Déborah Wydrzynski,
Vincent Pons, Christophe Lemée, Gaëlle Durand.

À partir du 24 novembre 2017, le film sera projeté dans les ateliers et ailleurs, avec débats, échanges divers, poses… plusieurs options sont possibles!
Contactez-moi si vous souhaitez accueillir ce projet dans votre lieu.

 —–

Chimera (2010)

5 min 50. Vidéoprojecteur ou moniteur.

WIP-Villette – parcours d’art contemporain CARNE
Festival Les uns chez les autres
(Paris), 2010

En 2008, les britanniques ont autorisé la création d’embryons homme-animal crées à partir d’une cellule humaine et d’un ovocyte animal (les premiers « cybrides » sont crées en mars de cette même année à Newcastle après l’autorisaton de la HFEA- Human Fertilisation Embryology Autority). Chimera, un être hybride, est passé au travers des mailles de la législation qui impose que les embryons soient détruits au plus tard au bout de quatorze jours…

 —–

Anatol du pays des pierres (2001)

Super 8 numérisé, 17 min. Projection cinéma.
LIRE LE TEXTE INTÉGRAL >>

Rencontres interntionales Paris-Berlin, 2003.
Rencontres d’art contemporain de Cahors, 2010.

Dans le ventre de Lili, Anatol reprend le fil de son histoire oubliée: l’histoire de l’Arménie.
Anatol (du pays des pierres), ce sont deux personnages, en plans fixes, en pensées. Un murmure incessant. La fille mâchouille un chewing-gum, le garçon fume une cigarette. Tous deux pensent et parlent (en voix-off), de loin, comme quelque chose d’enfoui, d’une Arménie qu’ils ne connaissent pas. L’une découvre, l’autre continue d’oublier. C’est la voix d’un enfant qui insuffle à la fille (Lili) son état visionnaire : l’enfant lui parle en arménien, et décrit l’Asie mineure d’avant le génocide.

« L’art performance: Le corps engagé dans le processus artistique »

Pages 47-48 de la brochure VMSF saison 2017.

Cliquer ci-dessous (pdf)
articlemariaclarkvmsfarticlemariaclarkvmsf2

Merci à Gaston Tavel qui en plaçant la création au centre du projet éducatif de ces séjours artistiques effectue un réel travail de fond qui me tient particulièrement à cœur.
À lire également dans la brochure (pdf)
p. 1 Édito, par Gaston Tavel (directeur artistique)

p. 11-12 « une petite histoire de la guitare électrique », par Pierre Jean Gaucher (compositeur, guitariste)
p. 17 « Pour les artistes de demain », par l’équipe de rédaction du magazine Manifesto 21
p. 18 « VMSF, une expérience à vivre » par Capucine Saulpic (étudiante)
p. 45 « Liberté de créer », par Francis Métivier (philosophe musicien)
p. 46 « A propos de son et de musique » par Thierry Balasse (musicien compositeur)
http://vmsf.org/

 

 

 

 

 

peintures et dessins

Certains dessins sur la galerie en ligne ARTMAJEUR >>>

 

ENSEMBLE(S), technique mixte, 2017
« Un ensemble est une collection ou un groupement d’objets distincts ; ces objets s’appellent les éléments de cet ensemble. »
 Ensemble(s) est constitué de dessins, peintures, mais également de collages, photos, vidéo, écriture et objets divers. Chacun des éléments « a » peut en être retiré (ou passer d’un ensemble à un autre), et de nouveaux éléments peuvent s’ajouter. La forme des ensembles est donc variable dans l’espace et dans le temps, ce qui permet à l’œuvre de ne jamais être définitive et d’être continuellement en processus.
Actuellement 5 ensembles en cours: Epidermik, Prégnance(s), Éros & Agapé, Archipelago, Enfance.

 

 

EPIDERMIK
, crayon, fusain, pierre noire, plâtre, aiguilles sur papier

 

 

 

PREGNANCE(S, huile, acrylique, pastel, encre

 

 

 

EROS & AGAPÉ, crayon, feutre, encre, collage, fusain

 

 

 

ARCHIPELAGO, crayon, fusain, huile

MariaCLark_Enfance
ENFANCE, photo, pastel, photos, objets, livre

*

 

 

VEGETAL BODIES, crayon, fusain sur papier, 2017
*

MariaClark

Le Poisson-sage, huile sur toile, 2017

*

 

 

Des Mots, techniques mixtes, 2016 – work in process

*

 

 

  L’un nu (détail), installation (dessins, texte, plâtre, photo, objets), 2015
galerie Rue Française, Paris.

*

mariaclark_AYIN
Ayin, acrylique sur toile, 2005

*

MariaClark
Traversée, écriture sur papier, 2005.

*

 

 

21 Palimpsestes, journal, plâtre, graphite, 2005
biennale de Belleville de bas en haut, Paris.
*

 

 

Les peintres, graphite sur papier, 2005.

*

 

 

Still Life (dessins et peintures d’étude), graphite, gouache sur papier et cartons, 2005.

Enregistrer

art performance

Les Dermoïds, 2017
durée: 3h30
Galerie Le Génie de la Bastille, Paris.

Les Dermoïds, c’est l’être enrobé et contenu, c’est une peau de plis, un espace intermédiaire entre le dedans et le dehors…

Mue de toi, 2017
Texte, images, musique, durée: 5 min.

MUEDETOIMARIACLARK

 

The Secret,  2016
Objet emballé.
Galerie Rue Française, Paris.

12733637_10207718975344757_4855644112370322104_n.jpg

Réparation 5, 2016
Toile, lumière, bande son réalisée à partir de gargouillis, durée: 3h
Galerie Rue Française, Paris.

10351578_10206193693013652_9120589433348053670_n


Eumétrie (Réparation 4)
, 2015

durée: 15 min
Événement « Chantons aux vaches », Brenne.


Réparation 3
, 2015

Plâtre, brique, durée: 1h30
Infraction Venezia, place San Marco, Venise.

10354163_10206415477718131_4183109580414156475_n.jpg


Réparation 2,
2015

Tissus, collant résille, durée: 3h
Infraction Venezia, Giardini – Venise.

 

Réparation 1, 2015
Légumes, fruits, filet, déambulation 1h30
Infraction Venezia, Venise.

 

Cracked Shell, 2012
œufs blancs, combinaison, ciseaux, durée: 20 min.
Infr’action Sète.

Skin, 2012
Argile, pelures d’oignon, durée: 20 min.
Infr’action Sète.

 

Sans titre, 2012
Visage de l’artiste en papier avec intérieur métal, déambulation 1h30
Infr’action Sète.

MariaClarkSansTitre

 

The Other Side, 2012
Peinture, seringues, éponge, cadre, durée: 30 min.
Infr’action Sète.

MariaClarkTheotherside

 

Stocklist, 2012
Bandes plâtrée, durée: 2h
Infr’action Paris.

Inventaire des articulations du corps.


House Moving, 2012
Bois, plâtre, projection vidéo, objets divers, durée: 20 min.
Infraction Paris, Institut Suédois, Paris.

 

Still Life-Stille Alive, 2011
Projection vidéo, objets divers, disque vinyle, musique, durée: 20 min.
Place à l’art performance (Paris), Inton’action (Angoulême).

 

Frame, 2011
2 roues, cage, objets divers, Disques vinyles,
durée: 25 min.
Galerie Plateforme, Paris.
performance à propos de la politique migratoire.

 

Le Cinquième Quartier, 2010
Abats, plaque de cuisson, dessin, vidéo, durée: 3h
Parcours CARNE, WIP Villette, Paris.

« Le cinquième quartier », c’est tout ce qui appartient à l’animal en dehors de la viande: peau, graisse, abats, sang, appareil digestif, os, glandes… Des parties, pour certaines alimentaires, considérées comme des parties accessoires, non nobles. Certaines tribus anthropophages en tiraient pourtant une grande force, en mangeant les organes de leurs ennemis.

L’Autocoït dans ma valise, 2010
Mur d’ex voto, objets divers, valise, escargots,
durée: 25 min.
Crane Lab Bourgogne.

Hommage rendu à l’animus ou Lingam intérieur.  Les genres féminin/masculin présents en chacun de nous prennent dans cette proposition la forme de l’être bisexué ou hermaphrodite. Le public était également invité à déposer une offrande ou des mots sur le mur des ex-voto en hommage à son animus ou anima.

 

Le Territoire d’Iz (Izone), 2010
Toiles peintes, drapeau, texte, objets divers, durée: une semaine
Festival-Commando Désordre urbain, Paris.

Le territoire d’iz (Infinite Zone) est un espace libre. Il n’est pas une nation et n’a pas de frontières; c’est un projet collaboratif in process. Déclaré à l’Onu par courrier postal à la suite d’une série de performances données en mai 2010 à Paris, ce territoire est représenté par une pièce de plâtre – ou tracée à la craie- (qui ressemble à une pièce de puzzle) installée en n’importe quel lieu – plus particulièrement dans les inter-zones et les espace intervalles. Utilisant l’architecture urbanistique du parcours, iz a déclaré son indépendance à l’emplacement d’anciennes zones de passage (les barrières du Mur des Fermiers Généraux).
ACCÉDER À L’ESPACE D’IZONE>>>

Laissez-nous suivre notre route, 2010
Craie, petite roulotte, objets divers, durée: 20 min.
Les rencontres d’art contemporain de Cahors.

« Nous ne voulons qu’une chose : laissez-nous suivre notre route” est un proverbe manouche. Mais aussi: « Tuer le nomade c’est tuer la part de rêve où toute la société va puiser son besoin de renouveau. » Ou « Nous sommes des oiseaux de passage, demain nous serons loin. » (Proverbes tziganes)

 

La Liberté guidant les peuples vers la sortie (Activist_Bondage_3), 2010
Drapeau, révolver, costume, vidéo, durée:  2h (avec projection en boucle)
Galerie Plateforme, Paris.

Dans cette série Activist_Bondage, le corps est tout ou en parti ligoté, pris dans un carcan.

Homeland (Activist_Bondage_2), 2009
Craie, sable, langue de boeuf, costume vidéo, durée:  2h (avec projection en boucle)
Festival ZAZ, Tel Aviv, Jérusalem (Israël), musée national de Prague (République tchèque).

bondage2-1

Activist_Bondage_1, 2009
Les Rencontres « Paroles et Corps d’immigration' » par l’Ajour 31 au Ring de Toulouse.

MARIACLARKActivist_Bondage_1

 

Route 116, 2009
Peinture, ruban adhésif, housse, durée:  2h
Festival ZAZ, Tel Aviv (Israël).

MariaCLarkRoad

 

Birth (missclark&missclark), 2009
Fontaine, papier, poupée, costume, bande son, textes, durée:  1h
Le Mas (Paris).

« L’Homme naît nu. Il n’a donc aucune nationalité. »
Dans cette performance, cette phrase est déclinée en une multitude de langues: par la bande son, ainsi que sur chacun des papiers qui forment une ligne au sol. À l’un des bouts de celle-ci : miss clark & miss clark; à l’autre: une petite fontaine, le bruit de l’eau. La configuration de ce dispositif coupe dans la salle en deux, ce qui oblige le spectateur à enjamber la ligne et à choisir un coté.

Road Movie (missclark&missclark), 2007
Poupée, vidéo, son, mots, cordes durée:  30 min.
Le lavoir moderne parisien, Paris.

Dans cette performance de miss clark & miss clark, la poupée est présentée à l’état brut, nue et chauve, sans maquillage. Les quelques phrases de la bande son de la vidéo (anglais/français) viennent accentuer l’immobilisme complet de miss clark & miss clark: « On y va? », « I really want to go now… », « Shall we go? », « Let’s go! »… Tout est pourtant figé. Seules défilent les lignes blanches de la route projetées à l’arrière plan au centre du dispositif. Au sol un mot: « immobilisme ».

One Side And Another (missclark&missclark), 2007
Poupée, mots, costumes, durée:  2h
Biennale de Belleville de bas en haut

MariaClarkmiss

 

La Ligne 19,  2007

Ligne tracée le long de la rue de Belleville à Paris, sur 2 km, le 6 octobre 2007.
Une frontière créée en 1860 par Haussmann, lors de l’annexion de la commune de Belleville par Paris, et qui séparait Belleville en deux … afin d’amoindrir le vote de sa population ouvrière frondeuse.

 

FLMNH (lecture), 2007
Voiture, livres, durée: 3h.
Lire en fête.

Le passant choisit une page. Lecture en tête à tête, dans une camionnette. Tous textes autorisés, du livres de cuisine à la littérature, du magazine pour enfants au texte érotique, en passant par le dictionnaire…


En attendant que Mrs Smith se réveille (Welcome to France), 2006

Aiguilles à tricoter, laine, bande son, texte, objet divers,
durée:  2h.
Belleville de bas en haut, Paris.
Lire le texte >

1. Une femme est assise dans la rue. Sa chaise, une table. Elle tricote, pendant des heures, les yeux rivés sur ses aiguilles, une longue bande noire qui vient suivre la ligne blanche tracée sur le bitume. Une bande son, à propos de la politique actuelle d’immigration en France.
2. La femme, qui jusque-là ne prêtait aucune attention à rien, prend le micro. Elle crache un texte sur une musique rock, réalisée par François Lopez, circulant dans l’espace étriqué qu’elle s’est impartie, entre la ligne blanche et la barrière d’un trottoir. Elle finit par s’enrouler de ruban adhésif.


 

installations vidéo

Mue (vidéo, gouache, textile), 2012
France, République tchèque, Italie.

Globalization (globe, papier, terre, vidéo, son), 2011
Galerie G, Paris.

Ovotestis (2) (valise, textile, vidéo), 2010
Crane Lab, Bourgogne, Maison des canaux, galerie du Génie de la Bastille, Paris.

MariaClarkOvotestis

Version contemporaine d’une ancienne statue indienne hermaphrodite qui servit de modèle pour créer le monde. « En un seul corps, elle représentait l’homme et la femme. La moitié du visage, un bras, un pied appartenaient au sexe masculin, et l’autre moitié du corps au féminin. Sur la mamelle droite on voyait, en peinture, le soleil, et sur la gauche la lune. »Les genres féminin/masculin présents en chacun de nous prennent dans cette proposition la forme de l’être bisexué ou hermaphrodite. Le public était également invité à déposer une offrande ou des mots sur le mur des ex-voto en hommage à son animus ou anima.

Ovotestis (1) (vidéo, objets), 2010
Crane Lab , Bourgogne.

Marianne (vidéo), 2010
Galerie Plateforme, Paris.

marianne_

Marianne (nouvelle figure de la République), en buste, ligotée et muselée, présente les différents Titres de respiration obligatoires (créés sur le modèle des Titres de circulation, ces documents de contrôle réclamés aux gens du voyage).

Upside Down (vidéo), 2010
Vidéo appart., Paris.

MariaClarkUpside
Un miroir reflète une autre facette du paysage urbain. Promenade sens dessus dessous dans les rues de Paris – rue Compans, place des Fêtes, rue des solitaires, rue de la Villette, rue de Belleville.

Homeland (vidéo),  2009
ZAZ festival, Israël. Musée de Prague.

Le Mur d’en face (toile peinte, vidéo, objets, textes), 2006
Paris, Cahors, Toulouse, Nouvelle Calédonie, Émirats arabes unis.
Lire le texte intégral >

MariaClarkLemurdenface

Dans cette vidéo, deux enfants tentent, par jeu, d’escalader un mur. Tandis que la bande son évoque la réalité, parfois meurtrière, de l’obstacle de cette frontière, du Mur de séparation entre les territoires.Chacun des personnages (fictifs) témoigne d’une histoire dans la langue du pays dont il est question: Ahmed et Pablo sont soldats, en Afrique du Nord, à Ceuta, d’un côté et de l’autre du mur qui sépare l’Europe de l’Afrique. Marika, une vieille dame, habite Mali Selmenci en Ukraine, face au mur qui sépare son village de celui de Velké Slemence en Slovaquie. L’Enfant aux deux langues joue au ballon contre le mur de Nicosie sur l’île de Chypre. Avi et Abbou habitent à Jérusalem. Ulrich nous indique comment le mur de Berlin a pu être franchi. Et enfin une Jeune femme, qui, elle, marche sur les murs…
Une création soutenue par le Ligue des droits de l’Homme et accueillie en résidences de création par laMétive en Creuse (Limousin) et La Générale (Paris).

Writings on my wall (vidéo, mur), 2006
biennale de Belleville de bas en haut (Paris), Rencontres d’art contemporain de Cahors
Dans cette vidéo (palimpseste mural), les lettres s’enchainent formant des bribes, des mots et des phrases. Sous des couches d’enduit, elles s’effacent, proposant à nouveau un mur vierge, un espace d’écriture. D’autres mots viennent s’y inscrire, se superposant à ceux du dessous : frontières, passeport, étranger, territoire, nation, zone… autant de définitions qui s’emmèlent, soulignant la réalité et l’absurdité de ces limites.

autres ouvrages

quand-1.jpg

Quand j’étais un ange à Denehurst Street (récit), illustré par Cécile Mury, La plâtrière éditions, 2005.
Dans l’Angleterre des années 70, une fillette parcourt la Voie lactée de sa petite enfance.

 

La Danseuse de cire (récit), La plâtrière éditions, 2003.
Une femme est confrontée à son immobilité physique, à ses souvenirs et au désir de s’envoler. Un travail sur l’« achronologie » de la pensée, le corps, l’érotisme, la mémoire, la transmission et l’exil.

Belleville des vivants, contes et chroniquesLa plâtrière éditions, 2003.
Espaces, personnages et rythmes de vie d’un quartier parisien populaire. Un regard et une mise en parallèle du présent et du passé.

biblio, presse

contrelesmurs

 

Contre les murs, Bayard Culture édition, essai, mai 2011, p. 93-95, entretien par Frédéric Niel – à propos de l’installation vidéo Le Mur d’en face.

book

 

 


The Unbearable’s book of sex 
(New York, 2011), photos > Ovotestis (installation vidéo)Homeland (performance).

 

France Culture, Les Passagers de la Nuit (18. 07. 2011),
« miss clark & miss clark » de Mariannick Bellot et Angélique Tibau.
« Maria Clark nous présente miss clark, avec laquelle elle travaille: elles posent comme modèles ou font des performances artistiques ensemble, avec pour thème de prédilection l’immobilité. Une inquiétante immobilité, illustrée par les bruitages de Sophie Bissantz. ».

France Culture (21.4.2009), (audio, 14 min.) Quatre modèles sur la sellette, Par Natacha Kolinski.
Télé-Québec « Les Francs Tireurs » (1.12. 2010),à propos du modèle.
Arte, Cut Up Variations sur le corps (20.4.2010).

L’obs, avec Rue89, janvier 2018
Valeurs Humaines
, n°81, juillet-août 2017, portrait.
Cocotte Minute (2015), à propos du modèle.
The Peacock Magazine (2014), portrait.
Le Midi Libre (2012), The Other Side à Infr’action Sète.
L’Écho de la Creuse (19.4.06), à propos de l’installation Le Mur d’en face.
Quartiers libres (2005), portrait.
Quartiers libres (2003), à propos de l’ouvrage Belleville des vivants, contes et chronique.

En tant que fondatrice de la coordination des Modèles d’art, interventions pour:
France Inter, journal de 12h, 30 avril 2016.
Libération, « La nuit des corps vivants », 29 avril 2016.
TF1 (JT), « Mise à nu », 6 mars 2016.
France 2 (JT) « Ma vie de modèle », 29 janvier 2016.
France 3 (Soir 3), « Profession modèle vivant », 3 octobre 2014.